IV- PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE LUTTE ET DES OUTILS DE GESTION

L'objectif affiché de ce programme est de proposer un exemple international d'éradication d'une espèce exotique envahissante dans un milieu protégé, sur la base d'un travail partenarial original et unique entre gestionnaires, scientifiques et militaires. Un tel objectif d'éradication de ces espèces exotiques envahissantes n'a à priori encore jamais été atteint ailleurs dans le monde, mais il est rendu réaliste à moyen terme sur Europa du fait de la petite taille de l'île et de sa législation limitant les échanges et les activités humaines.

a/ Stratégie opérationnelle

  •  Stratégie de lutte (priorité d'action)

Le travail de cartographie et de caractérisation des populations de Choca (n = 22) et de Sisal (n = 22) initié en 2011 a permis au CBNM de définir une stratégie de lutte basée sur la priorisation des espèces et des zones nécessitant des actions de gestion conservatoire.

Carte générale Choca  Sisal-sans numerotation 2015  Zoom Nord Choca  Sisal-2015  Zoom Sud Choca  Sisal-2015

Le Choca a été identifié comme la cible prioritaire des actions d'éradication. Bien qu'il occupe une surface totfurfoe-EUROPA-avril2011-JH1ale moindre par rapport au Sisal (18,6 ha contre 95,6 ha), il présente des densités nettement plus élevées et une dynamique de propagation supérieure à celle du Sisal, entrainant une meilleure capacité de régénération et de prolifération. De plus, aucun facteur naturel ne semble réduire sa vitalité alors que le Sisal est depuis quelques années largement parasité par une cochenille qui réduit considérablement sa vitalité et qui entraine souvent sa mort. Le Choca représente donc une menace plus importante pour les milieux naturels de l'île.

 

Carte Choca  Sens lutte-2015Afin de stopper la dynamique de pénétration du Choca au sein des milieux naturels d’Europa, la stratégie de lutte précise qu’il faut d’abord éradiquer les populations les plus excentrées par rapport aux zones de plantations initiales. La lutte doit s’organiser de façon à remonter au fur et à mesure du Sud de l’île (population les plus jeunes) vers les foyers d’origine (zones de plantations initiales) au Nord.  Cette stratégie spatiale est indiquée dans la numérotation des populations de Choca (de 1 à 22) qui suit l’ordre de priorité d’éradication (par exemple, une fois la station n°1 éradiquée, il faut s’attaquer à la population n°2).

A moyen terme, une fois l’ensemble des populations de Choca éradiquées, les efforts se focaliseront sur les populations de Sisal les plus dynamiques.

 

  • Actions de lutte

Lutte Choca-EUROPA-20111025-JH34Les actions de lutte sont réalisées in situ par les militaires (FAZSOI), à raison d'une demi-journée par semaine. Leur mise en œuvre par les détachements est bien évidement soumise aux contraintes du service et doit se faire en prenant un maximum de mesures de sécurité : répartition des taches en fonction des compétences, respect des règles d'utilisation des outils, pas d'activité quand l'évacuation sanitaire par le Transall n'est pas possible. Ces opérations d'éradication sont systématiquement encadrées par le Chef de détachement et se font en suivant scrupuleusement les consignes dictées dans le « Guide de gestion » fourni par le CBNM. 

La méthode globale de lutte s'appuie uniquement sur des actions manuelles outillées (aucun traitement chimique n'est mis en œuvre sur Europa !). Elle consiste à traiter aussi bien les bulbilles (collecte et destruction) que les plants enracinés (arrachage et éventuelle coupe des mâts), selon le stade biologique des individus traités, grâce à des outils fournis par les Taaf.

CycleBiologique Methodes

MÉTHODE MATÉRIEL ACTIONS

ARRACHAGE DU PIED

[Stades 1 à 4]

Sabre + Hache ou Pioche

1/ Sabrer les feuilles inférieures pour dégager la tige

2/ Arracher l’individu à la pioche ou couper la tige à la hache

3/ Positionner l’individu les racines tournées vers le haut

COUPE DU MÂT

[Stades 1 à 4]

Sabre + Scie

1/ Sabrer les feuilles supérieures pour dégager la base du mât

2/ Scier le mât à sa base

COLLECTE DES BULBILLES

[Stade 5 à 7]

Sac résistant

1/ Collecter de manière la plus exhaustive possible les bulbilles tombées au sol et celles encore accrochées aux mâts (dans ce cas, couper le mât pour faire délicatement descendre les bulbilles) et les placer au fur et à mesure dans un sac

2/ Ramener les sacs emplis de bulbilles au camp (afin de procéder à leur destruction)

DESTRUCTION DES BULBILLES Fût + eau de mer

1/ De retour au camp, rassembler toutes les bulbilles collectées afin d’estimer leur poids total

2/ Au niveau de la zone de dévitalisation des bulbilles (à côté de l’incinérateur), les verser dans un fût dédié à cette action et les recouvrir d’eau de mer

3/ Inscrire la date sur le fût lorsqu’il est plein ; utiliser alors le second fût disponible

4/ Après 30 à 45 jours de trempage (vérifier grâce à la date) , creuser un trou et enterrer les bulbilles fermentées

outils lutte-EUROPA-20131209-JH7  outils lutte-EUROPA-20131209-JH6  outils lutte-EUROPA-20131209-JH3  outils lutte-EUROPA-20131209-JH1

Lutte Choca-popFregate 2RPIMA-EUROPA-20111116-JH02.xnbak.xnbak  Lutte Choca-EUROPA-20111025-JH14  furfoe-EUROPA-avril2011-JH11  Lutte choca Pop3-2RPIMA-EUROPA-20111123-JH26  Lutte Choca-popFregate 2RPIMA-EUROPA-20111116-JH25 

lutte choca-EUROPA-20111101-JH08.xnbak  lutte choca-EUROPA-20111101-JH16.xnbak  lutte choca-EUROPA-20111101-JH34  fût choca-EUROPA-20141212-JH1  fût choca-EUROPA-20141212-JH4

Bordereau Travaux de lutte Version2015Au terme de chaque action de lutte une fiche de renseignement "Actions de lutte contre le CHoca et le Sisal" est remplie par le détachement. Ces fiches permettent de suivre l'avancement de la lutte et d'orienter au mieux les prochaines actions à réaliser (zone à traiter, consignes particulières, renouvellement de l'outillage...).

A la fin du mandat ces fiches sont transmises au CBNM où elles sont saisies, analysées et mises en ligne. Toutes sont consultables sur : http://ileseparses.cbnm.org/lutte_eee.

          

  •  Actions de suivi

Environ tous les 6 mois, une action de suivi est effectuée par un agent CBNM et/ou Taaf dans le cadre d'une mission de relève (permet de rester environ 24h00 sur place). Elle consiste en un passage de contrôle sur l'ensemble des populations supprimées au fil du temps par les FAZSOI de manière à vérifier l'éventuelle reprise de chocas et de s'assurer qu'aucun bulbille ou individu n'ait été oublié. Si tel est le cas, une action d'arrachage du pied ou de collecte/destruction des bulbilles est aussitôt entreprise. Ces passages de contrôle permettent également de jauger de la dynamique de recolonisation des milieux par la flore indigène et exotique au sein des zones mises à nues. Enfin, ces brefs séjours sur Europa sont nécessaires pour échanger avec les détachements militaires sur leur ressenti des actions de lutte et de leur séjour, pour procéder à un inventaire du matériel employé pour la lutte, pour s'assurer du bon déroulement des actions (visite de terrain sur la population à éradiquer avec le détachement nouvellement arrivé) et afin d'ajuster les consignes si nécessaire.

L'ensemble des données relatives aux actions de suivi sont saisies au sein d'une base de données (consultable sur : " http://ileseparses.cbnm.org/lutte_eee ").

Lutte choca Pop3-2RPIMA-EUROPA-20111123-JH01 Lutte choca Pop3-2RPIMA-EUROPA-20111123-JH19 ChocaPop4-EUROPA-20140707-JH6 Suivi Choca Pop4-EUROPA-20120329-JH01 Suivi Choca Pop1-EUROPA-20120329-JH01.xnbak Suivi Choca Pop1-EUROPA-20120910-JH03.xnbak

  • Actions de sensibilisation

Depuis janvier 2013, les détachements de militaires en partance pour Europa reçoivent une formation spécifique au 2ème RPIMA situé à Pierrefonds (Saint-Pierre, île de La Réunion). Au cours de la demi-journée dédiée à cette formation, trois présentations PowerPoint sont animées successivement par les Taaf, les FAZSOI et le CBNM. Ces présentations traitent de :

      • la présentation des divers organismes partenaires, des enjeux environnementaux lié à la sauvegarde du patrimoine naturel d'Europa et de la réglementation des îles Éparses (Taaf)
      • des instructions militaires (FAZSOI)
      • la présentation des milieux naturels terrestres (flore et habitats) d'Europa et du protocole d'éradication du Choca et du Sisal (CBNM).

PrésentationPierrefonds-20150303-ANTCHA1   PrésentationPierrefonds-20150303-ANTCHA5   PrésentationPierrefonds-20150303-ANTCHA12

 

b/ Les outils de gestion

  • Guide de gestion

Le guide de gestion du Choca et du Sisal sur Europa, rédigé par le CBNM, est un outil évolutif qui décrit : la cartographie précise des populations à éradiquer, leur ordre de priorité, la stratégie de lutte et le protocole complet d'éradication (méthodes de lutte en lien avec le matériel à utiliser). Il comprend également la fiche de renseignement "Actions de lutte contre le Choca et le Sisal" à remplir après chaque action de lutte. Ce guide est régulièrement mis à jour en fonction de l'évolution des connaissances de terrain et des préconisations de lutte. 

HIVERT J., VALERY A. & DUMEAU B. 2015. Guide de gestion de deux espèces végétales exotiques envahissantes sur Europa (îles Éparses) : le Sisal (Agave sisalana) et le Choca (Furcraea foetida). Version 4, rapport technique non publié, Conservatoire Botanique National et Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement de Mascarin, île de La Réunion, 10 pages. 

  • Présentation Powerpoint sur Europa

La présentation Powerpoint du CBNM utilisée dans le cadre des actions de sensibilisation des militaires en partance pour Europa est régulièrement actualisée en fonction de l'avancement des actions de lutte in situ.

HIVERT J. 2016. Le programme de lutte contre le Choca et le Sisal sur Europa. Conservatoire Botanique National et Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement de Mascarin, île de La Réunion, Powerpoint, Version 1, novembre 2016, 13 pages.

  • Base de données à composante cartographique des actions de lutte et de suivi

De manière à partager l'état d'avancement des actions de lutte et de suivi contre le Choca et le Sisal sur Europa, une base de données à composante cartographique a été développée et mise en ligne par le CBNM en concertation avec les Taaf et les FAZSOI. Accessible par tous, cette base de données permet de tout savoir sur l'état initial des populations de Choca et de Sisal ainsi que sur les actions de lutte et de suivi qui ont été réalisées depuis fin 2011 : bilan général par taxon, bilan global par population, détail de chaque action de lutte ou de suivi (nombre d'individus arrachés, nombre de bulbilles collectées..). 

Basée sur un cahier des charges rédigé en 2013, cette base de données a été mise en ligne fin 2014. Elle est régulièrement actualisée, au gré des actions de lutte et de suivi menées in situ, sur la base des fiches de renseignement rédigées par les militaires des FAZSOI et des bordereaux de terrain complétés lors des passages de contrôle par le CBNM.

Cette base de données est accessible sur : http://ilesesparses.cbnm.org/lutte_eee

CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL DE MASCARIN (CUIDET Y., HIVERT J. & PICOT F. auteurs principaux) 2014. Lutte contre les espèces exotiques envahissantes dans les îles Éparses. Interface cartographique de consultation en ligne d'une base de données sur les actions de lutte et de suivi contre le Choca et le Sisal sur Europa. 

HIVERT J. & PICOT F. 2013. Cahier des charges relatif à une base de données en ligne relative aux actions de lutte et de suivi contre le Choca et le Sisal sur Europa. Conservatoire Botanique National et Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement de Mascarin, île de La Réunion, 8 pages.