• Europa - Colonie de Frégate

  • Grande Glorieuse - Formation à Scaevola taccada et Suriana maritima sur le littoral ouest

  • Ile du Lys - Bras du lagon interne bordé de Pemphis acidula

  • Juan de Nova - Formation à Heliotropium foertherianum et Pisonia grandis sur la pointe est

  • Tromelin - Sable et gravier corallien sur le littoral sud-est

  • Europa - Formation à Ficus marmorata

  • Grande Glorieuse - Littoral nord

  • Ile du Lys - Karst et blocailles coralliennes sur le littoral nord

  • Juan de Nova - Sternes fuligineuses sur le littoral nord-est

  • Tromelin - Colonie de Fou à pied rouge sur Heliotropium foertherianum

Environnement

Enjeux

Bien que chaque île présente ses propres caractéristiques écologiques (liées à leur histoire naturelle) et des enjeux de conservation disparates (liés aux impacts de leur exploitation passée par l'Homme), toutes servent de zones témoin et constituent des terrains d'étude privilégiés pour de nombreux domaines scientifiques ayant trait aux sciences de la vie et de la terre.

Au niveau des zones terrestres, l'organisation des espèces végétales en communautés ou habitats apparaissent comme hautement remarquables d'un point de vue patrimonial et ceux-ci présentent une forte originalité à de nombreux égards. De surcroît, ces habitats montrent, pour tout ou partie d'entre eux, une naturalité exceptionnelle. Ainsi de nombreux habitats littoraux aujourd'hui presque totalement disparus de la plupart des rivages des îles du sud-ouest de l'Océan Indien sont retrouvés quasiment intacts sur les Iles Éparses. 

Panorama Fourrs Pemphis-EUROPA-20111028-JH04 Panorama pointe est-JUAN DE NOVA-avril2011-JH10
 Formation littorale à Pemphis acidula (Europa)  Formation littorale à Heliotropium foertherianum (Juan de Nova)
  littoral est-GRANDE GLORIEUSE-20120530-JEBE6   Panorama-TROMELIN-avril2011-JH02
 Formation littorale à Heliotropium foertherianum et Scaevola taccada (Grande Glorieuse)  Formation littorale à Heliotropium foertherianum (Tromelin)

 

Ce constat est particulièrement vrai pour l'île d'Europa qui peut être qualifiée d'hautement exceptionnelle de par la richesse de ses habitats indigènes et leur remarquable état de conservation.

Panorama Mangrove-EUROPA-avril2011-JH07 Pano-grande.sansouire-Europa-20111120-BD03
 Mangrove (Europa)  Sansouire (Europa)

 

Juan de Nova et la Grande Glorieuse, bien que nettement plus impactées par des activités humaines intensives et par la présence de plusieurs dizaines de personnes durant de nombreuses années, présentent des caractéristiques biologiques et écologiques spécifiques qui méritent amplement la mise en place d'une approche de gestion conservatoire localement spatialisée. L'île du Lys offre par conte une naturalité plus importante.

Pano pointe E-JUAN DE NOVA-avril2011-JH9 sud-GRANDE GLORIEUSE-20120602-JEBE3
 Formation arbustive adlittorale (Juan de Nova)  Système dunaire adlittoral (Grande Glorieuse)

 

Tromelin, compte tenu de sa taille réduite et de ses conditions écologiques particulièrement rudes (battue par la houle, passage régulier de cyclones) cumulées au fait qu'elle n'ait été que peu impactée par l'Homme présente un caractère particulièrement sauvage malgré une biodiversité végétale réduite.

Panorama-TROMELIN-avril2011-JH017
Formation végétale intérieure (Tromelin)

 

Compte tenu du bon état de conservation des systèmes de végétation, la plupart des îles abritent une biodiversité animale exceptionnelle à l'échelle mondiale, notamment de très nombreuses populations d'oiseaux marins. Elles jouent également un rôle crucial dans la conservation des tortues marines à l'échelle mondiale en leur garantissant des zones de ponte. Les îles Éparses sont donc remarquables ne serait ce que parce qu'elles abritent des écosystèmes naturels encore fonctionnels.

Crabe-EUROPA-avril2011-BrianFISCHER01 Araigne.sp5-Europa-20111123-BD01 Scinque-Europa-20111029-BD02 Bernard.ermite-Europa-20111026-BD02
Crabe (Cardisoma carnifex) dans la sansouire (Europa) Araignée dans la pelouse à Plumbago aphylla (Europa)
Scinque de Bouton (Cryptoblepharus boutonii bitaeniatus) sur le littoral (Europa)   Bernards-l'hermite (Coenobita perlatus) sur le littoral (Europa)
Fou-EUROPA-20111105-JH01 Fou-EUROPA-20111021-BD05 FrgatePacifique-EUROPA-20111020-JH2 78Sterne17-JH20091031
 Juvénile de Fou à pieds rouges (Sula sula) sur une euphorbe (Europa)  Adulte de Fou à pieds rouges (Sula sula) sur une euphorbe (Europa)  Frégates du Pacifique (Fregata minor) nichant sur une euphorbe (Europa)  Sterne fuligineuse (Sterna fuscata) en vol (Juan de Nova)
516Tortue verte-GRANDE GLORIEUSE-avril2011-JH12

PanoramaTortue-EUROPA-20111026-JH03

616Tortue verte-TROMELIN-avril2011-JH11 275Tortue verte-EUROPA-avril2011-ErwanLAGADEC1
 Traces de Tortue verte (Grande Glorieuse)  Tortue verte (Chelonia mydas) de retour de ponte (Europa)  Cadavre de tortue verte Tromelin)  Bébé de Tortue verte regagnant l'océan (Europa)

 

Leurs milieux marins sont également exceptionnels à de nombreux égards et la zone nord du canal du Mozambique est reconnue comme l'un des « hot spots » de biodiversité marine.

Enfin, compte tenu du faible état de conservation et des menaces grandissantes pesant sur les territoires de l'ouest de l'Océan Indien (Madagascar, Seychelles, Comores, Afrique de l'est...), les îles Éparses sont aujourd'hui garantes de la préservation de nombreuses espèces animales et végétales au sein de cette région du monde.

Menaces

Malgré l'arrêt de toute exploitation humaine et une réglementation stricte concernant leur accès et leur fréquentation, les milieux naturels des îles Éparses sont menacés par divers phénomènes, certains hérités de l'exploitation passée et d'autres plus récents. Citons, par exemple, l'impact des incendies, l'invasion par les espèces exotiques animales et végétales, la gestion des déchets, le braconnage... Elles nécessitent par conséquent diverses actions de gestion conservatoire afin de réduire sensiblement voire d'effacer toute perturbation anthropique.

Gestion Casuarina-GRANDE GLORIEUSE-avril2011-JH3 Panorama PPCBNM50-EUROPA-20111128-JH01
Invasion par le Filao (Casuarina equisetifolia) (Grande Glorieuse) Invasion par le Choca (Furcraea foetida) et par le Sisal (Agave sisalana) (Europa)

Cabris-Europa-20111026-BD01

rat-EUROPA-20120910-JH01

Traces Homme-ILE DU LYS-avril2011-JH1

Chèvres domestiques (Capra hircus) impactant la végétation indigène (Europa)

Rat noir (Rattus rattus) à la recherche de nourriture sur Pisonia grandis (Europa)

 Traces d'un camp de braconnier (Ile du Lys)