• Europa - Colonie de Frégate

  • Grande Glorieuse - Formation à Scaevola taccada et Suriana maritima sur le littoral ouest

  • Ile du Lys - Bras du lagon interne bordé de Pemphis acidula

  • Juan de Nova - Formation à Heliotropium foertherianum et Pisonia grandis sur la pointe est

  • Tromelin - Sable et gravier corallien sur le littoral sud-est

  • Europa - Formation à Ficus marmorata

  • Grande Glorieuse - Littoral nord

  • Ile du Lys - Karst et blocailles coralliennes sur le littoral nord

  • Juan de Nova - Sternes fuligineuses sur le littoral nord-est

  • Tromelin - Colonie de Fou à pied rouge sur Heliotropium foertherianum

HISTOIRE DE LA BOTANIQUE DANS LES ÎLES ÉPARSES

Les diverses personnalités scientifiques ayant apporté une contribution à la connaissance de la flore des îles Éparses sont présentées sous la forme d'une frise chronologique ordonnée selon les dates de mission.

Il s'agit essentiellement de botanistes et de naturalistes mais également de zoologistes et de géographes qui ont réalisé des travaux de terrain. D'autres ont apporté leur contribution grâce à des études ex situ, tels Jean BOSSER (détermination en 1952 de matériel végétal d'Europa et de Juan de Nova collecté par Renaud PAULIAN et Pierre FOURMANOIR) ou encore Sarah CACERES (rédaction d'une synthèse bibliographique sur l'ensemble des territoires en 2003). Les missions de terrain effectuées par le CBM démarrent en 2004 (indiquées en gras).

Des informations sur ces scientifiques et les citations des articles ou des rapports relatifs à ces missions sont insérées dans le texte (passer le curseur sur le nom ou sur le numéro).

 

EUROPA

JUAN DE NOVA

LES GLORIEUSES

TROMELIN

1859

SPEKE J. H. (28 avril) 1

     

1882

 

 

COPPINGER R.W. (3 au 4 mai)

 

1893

 

 

ABBOTT W.L.

 

1903

VOELTZKOW A. (4 au 20 décembre) 2

 

 

 

1919

 

 

HEMSLEY W.B.

 

1921

PERRIER DE LA BÂTHIE H. 3

PERRIER DE LA BÂTHIE H. (30 au 31 mai) 3

 

 

1923

POISSON H. (17 février) 4

 

 

 

1937

DECARY R. 5

DECARY R. 5

 

 

1948

PAULIAN R. (9 au 14 avril) 6

 

 

 

1952

BOSSER J. 7

BOSSER J. 7

 

 

1955

 

 

 

PAULIAN R. 8

1966

CAPURON R.P.R. 9

 

 

 

1966

BATTISTINI R. 10

 

 

 

1970

 

 

 

STAUB F. 11

1971

 

 

BATTISTINI R. & CREMERS G. (28 au 30 décembre) 12

 

1976

DELÉPINE R., MAUGÉ L.A. & PADOVANI A. 13

 

 

 

1984

 

 

CADET T. (28 au 29 décembre) 14

 

1997

LE CORRE M. & JOUVENTIN P. 15

 

 

 

2003

CACERES S. (synthèse bibliographique) 16

2004

 

 

BOULLET V. (2 jours)

 

2005

 

 

BRONDEAU A. & SLIMAK A. (18 au 19 juillet) 17

BOULLET V. (10 au 16 août) 18 & 19

LE CORRE M. 20

2006

BOULLET V. (24 mai au 3 juin) 21 à 24

 

 

 

2008

NAVEZ B. (2 jours) 25

 

 

 

2009

 

BOULLET V., HIVERT J. & LACOSTE M. (26 octobre au 6 novembre) 26

 

 

2011

BOULLET V., GIGORD L. & HIVERT J. (4 au 7 avril) 27

FROMARD F., LAMBS L. & MANGION P. (4 au 7 avril) 28

HIVERT J. & DUMEAU B. (19 octobre au 8 décembre) 29

BOULLET V., GIGORD L. & HIVERT J. (10 au 13 avril) 27

FROMARD F.LAMBS L.MANGION P. (10 au 13 avril) 28

HIVERT J. & FONTAINE C. (17 au 20 avril) 27

HIVERT J. & FONTAINE C. (23 avril) 27

2012

GIGORD L. & HIVERT J. (28 au 29 mars) 30

HIVERT J. (10 au 11 septembre) 32

GIGORD L. & LAVERGNE C. (18 au 19 octobre) 33

 

GIGORD L., HIVERT J., FÉRARD J. & BEAUREPAIRE J. (21 mai au 8 juin) 31

 

2013

HIVERT J. (28 février au 1 mars) 34

FROMARD F.LAMBS L. & MOUGIN E. (du 3 au 13 avril)

HIVERT J. (9 au 10 décembre) 37

HIVERT J., FÉRARD J. & FONTAINE C. (5 au 28 mars) 35

 

GIGORD L. & FONTAINE C. (20 août au 2 septembre)36

2014

HIVERT J. (7 au 8 juillet) 39

HIVERT J. (11 au 12 décembre) 40

 

HIVERT J. & DUFOUR B. (22 janvier au 10 mars) 38

 

2015

HIVERT J. & CHAUVRAT A. (10 au 11 avril) 41

HIVERT J. (25 au 26 novembre) 43

  HIVERT J. (10 au 12 novembre) 42  
2016 BOULLET V. & HIVERT J. (8 mai au 7 juillet) 44     GIGORD L. & HIVERT J. (19 décembre) 45
2017  HIVERT J. (14 au 15 juin) 47     HIVERT J., PICOT F. & FOSSY H. (15 février) 46

 

bulbas-GRANDE GLORIEUSE-20120522-JEBE4

 Bulbostylis basalis (Grande Glorieuse)

oph sp1-EUROPA-avril2011-JH9

 Ophioglossum polyphyllum (Europa)

Panorama Mangrove-20130309-JH4

Mangrove à Rhizophora mucronata (Juan de Nova)

L'histoire de la Botanique dans les îles Éparses concerne essentiellement les territoires situés dans le canal du Moza mbique. Les premières mentions botaniques datent de la fin du XIXème siècle avec les passages de SPEKE sur Europa, et de COPPINGER, puis de William Louis ABBOTT sur l'archipel des Glorieuses.

Au cours du XXème siècle, une vingtaine de scientifiques ont apporté leur contribution à l'inventaire de la flore vasculaire terrestre des îles Éparses, en particulier à celle d'Europa et, dans une moindre mesure à celle des Glorieuses, de Juan de Nova et de Tromelin. On peut cependant noter que la durée de leur séjour est généralement brève, ne dépassant pas quelques jours, et que la plupart d'entre eux sont des naturalistes ou des zoologues.

Au début du XXIème siècle, la connaissance botanique de ces territoires connait un essor significatif grâce notamment à l'implication du CBM. Ainsi, sous l'impulsion et la coordination de Vincent BOULLET (directeur scientifique du CBM de 2003 à 2008) des missions de connaissance sur la flore et les systèmes de végétations sont menées sur Les Glorieuses en 2004 et 2005, puis sur Europa en 2006. Ces missions démontrent que la biodiversité végétale ainsi que la diversité des habitats terrestre de ces îles avaient été jusqu'ici largement sous-estimées. L'organisation des espèces en communautés apparait comme hautement remarquable d'un point de vue patrimonial et écologiquement original à de nombreux égards. De surcroît, ces habitats montrent, au moins pour tout ou partie d'entre eux, une naturalité exceptionnelle même si celle ci est menacée par diverses perturbations.

Sur la base d'arguments scientifiques alimentés par les résultats des missions mentionnées ci-dessus, le CBM profite en 2007 de sa demande de renouvellement d'agrément de Conservatoire Botanique National sur le territoire de La Réunion pour l'étendre à ceux des territoires de Mayotte et des îles Éparses. Le 31 août 2007, cet agrément est délivré par le Ministère de l'Écologie par publication au Journal Officiel (JO).

Dès lors, le CBM décide de renforcer ses missions sur ces territoires d'agrément national. En 2009, une expédition de 12 jours sur Juan de Nova est menée par trois scientifiques du CBM. Suite à une interruption des missions de terrain dans les îles Éparses en 2010 pour cause de piraterie somalienne, cette dynamique prend un nouvel essor en janvier 2011, alors que le CBM obtient une réponse favorable de la commission scientifique de l'appel à projet de recherche international lancé par l'INEE(CNRS) en partenariat avec les Taaf. En parallèle, un poste de « chargé de mission îles Éparses » est créé au CBM. Ainsi démarre le projet intitulé « Approches intégrées et expérimentales d'actions de connaissance, de gestion conservatoire et de recherche sur la flore et les habitats des îles Éparses ».

Une première tournée exhaustive des îles Eparses est réalisée par l'équipe scientifique du CBM lors de la rotation exceptionnelle du Marion Dufresne au mois d'avril 2011. Ce projet, dont la première phase se prolonge jusqu'en 2013, a permis de significativement renforcer la capacité de la structure à intensifier ses missions de terrain sur les îles à travers un soutien logistique conséquent.

Dans le souci d'accroitre sa présence sur le terrain, le CBM a organisé, en partenariat avec les Taaf et les FAZSOI, et réalisé diverses missions de longue et moyenne durée : 52 jours sur l'île d'Europa (2 personnes du 19 octobre au 8 décembre 2011), 19 jours sur la Grande Glorieuse (4 personnes du 21 mai au 8 juin 2012), 24 jours sur Juan de Nova (3 personnes du 4 au 28 mars 2013), 14 jours sur Tromelin (2 personnes du 20 août au 2 septembre 2013), 48 jours sur les Glorieuses (2 personnes du 22 janvier au 10 mars 2014). Enfin, une mission longue durée (61 jours) vient d'être réalisée sur Europa (2 personnes du 8 mai au 7 juillet 2016).

De plus, de brefs passages sur Europa ont été effectués en mars, septembre et octobre 2012, en février et décembre 2013, en juillet et décembre 2014, en avril et novembre 2015, et en juin 2017 lors des relèves militaires. Idem pour la Grande Glorieuse sur laquelle une mission de courte durée a été réalisée en novembre 2015 ainsi que sur Tromelin (2 personnes le 19 décembre 2016 ; 3 personnes le 15 février 2017).

A ce jour, un total cumulé de 585 jours/Homme ont été passés sur l'ensemble des îles Éparses par les botanistes du CBM.

Consulter les bilans chiffrés et graphiques sur la page Missions du CBM, partie "Bilans".

 

Mise à jour : juin 2017