• Europa - Formation à Psiadia altissima sur cordon dunaire

  • Grande Glorieuse - Formation à Guettarda speciosa et Pisonia grandis sur le littoral est

  • île du Lys - Platier à marée basse sur le littoral ouest

  • Juan de Nova - Formation à Heliotropium foertherianum sur la pointe ouest

  • Tromelin - Plage de sable sur le littoral nord-ouest

  • Europa - Mangrove à Rhizophora mucronata

  • Grande Glorieuse - Formation à Scaevola taccada et Heliotropium foertherianum sur le littoral nord-est

  • Juan de Nova - Filaos morts sur le littoral nord

  • Tromelin - Allée de Cocotier durant la tempête Dumazile

  • Europa - Ilot karstique du lagon interne

MISSION 'RECOFFIE 2019'

Contexte

Courant 2017, la collectivité des TAAF a lancé un appel à projet relatif au Consortium de recherche inter-organismes ‘îles Éparses’. Soutenu par un consortium inter-organismes (CNRS-INEE, AFB, Université de La Réunion, IFREMER, IRD, CUFR), ce nouveau projet fait suite au premier programme inter-organismes « îles Eparses » de 2011 à 2014.

L’objectif est de poursuivre le soutien aux programmes de recherche sur ces territoires sur la période 2018-2020 en proposant à la communauté scientifique de développer des travaux sur ces écosystèmes principalement en référence à trois axes thématiques : 1- Les îles Éparses comme « observatoire » des effets des changements d’origine climatique ; 2- Les îles Éparses comme « laboratoire » de recherche sur la diversité biologique et le fonctionnement des écosystèmes faiblement anthropisés ; 3- Les îles Éparses et les écosystèmes marins voisins.

14 projets lauréats ont été sélectionnés par le Comité scientifique et le Comité de Pilotage du Consortium.

CarteRECOFFIE2019

Le projet RECOFFIE

Présentation

Dans le but de répondre à l’axe 2 de cet appel à projets, le CBN-CPIE Mascarin a monté conjointement avec le MNHN et le MBG un projet pluridisciplinaire intitulé « Renforcement de la connaissance de la flore vasculaire terrestre et premier inventaire des lichens (champignons lichénisés et lichénicoles) des îles Éparses » (acronyme : RECOFFIE). Accepté début 2018, il s’inscrit dans une thématique globale d’amélioration des connaissances de la biodiversité des îles Éparses.

Un premier volet est dédié à la détermination fine de certains taxons de la flore vasculaire terrestre dont la taxonomie reste problématique malgré les observations morphologiques menées jusqu’alors (morphes non rapportables en nos connaissance actuelles à des concepts taxonomiques connus ou taxons faisant partie de groupes d’espèces présentant un haut degré de variabilité). Le CBN-CPIE Mascarin et le MBG se proposent de procéder à de nouvelles récoltes in situ en vue de collecter le matériel nécessaire à la réalisation d'analyses moléculaires qui permettront de déterminer certaines espèces, de préciser leur position taxonomique et de mieux connaitre leurs affinités phytogéographiques notamment avec la flore du sud-ouest de l’océan Indien.

Le second volet du projet concerne les lichens (champignons lichénisés et lichénicoles), organismes encore largement méconnus à l’échelle du globe, notamment dans l'océan Indien. Le MNHN, assisté par le CBN-CPIE Mascarin, se propose de réaliser des prospections ciblées en vue d’inventorier pour la première fois la diversité lichénologique et d’étudier la composition de la lichénofonge des îles Éparses notamment d’un point de vue biogéographique. L’ensemble des récoltes menées au cours de ce projet permettront également de compléter des collections de référence institutionnelles.

 

Objectifs

Volet ‘Flore vasculaire’ :

  • Récolter in situ du matériel d’herbier et en silicagel (13 taxons concernés pour Europa, Juan de Nova, Les Glorieuses et Tromelin) et compléter les collections végétales du CBN-CPIE Mascarin (herbier, alcoothèque, carpothèque et silicathèque),
  • Transmettre les échantillons à des laboratoires en vue de leur analyse moléculaire afin d’aboutir si possible à leur détermination et de mieux connaitre leurs affinités phytogéographiques avec notamment la flore du sud-ouest de l’océan Indien,
  • Valoriser les données : parts d’herbier transmises aux herbiers partenaires du CBN-CPIE Mascarin, numérisation des parts d’herbier, incrémentation du référentiel taxonomique national TAXREF, publication d’articles scientifiques.

Volet ‘Lichens’ :

  • Collecter in situ le matériel utile à l'inventaire à visée exhaustive des lichens et champignons lichénicoles de chaque territoire des îles Éparses,
  • Déterminer ex situ les échantillons,
  • Valoriser les données : échantillons types transmis à des collections lichénologiques de référence (par exemple : herbier cryptogamique du CBN-CPIE Mascarin à La Réunion et/ou du MNHN et/ou de Clermont-Ferrand), incrémentation du référentiel taxonomique national TAXREF, versement des données d’occurrence dans la base de données de l’Inventaire national du Patrimoine naturel (INPN), publication d’articles scientifiques.

Les livrables prévisionnels sont :

  • Liste des parts végétales récoltées et analysées,
  • Première liste de la biodiversité lichénologique des îles Éparses,
  • Incrémentation de bases de données nationales et transmission de parts aux herbiers partenaires,
  • Rapport de mission récapitulant les actions réalisées et les principaux résultats,
  • Publication d’articles scientifiques (à moyen terme).

 

Moyens logistiques et humains

La phase de terrain du projet RECOFFIE se fera au fil de la rotation « îles Éparses » 2019 du Marion-Dufresne prévue du 4 au 30 avril. La rotation permettra de rallier Europa puis Juan de Nova avant de faire une brève escale à Mayotte, et de repartir pour l'atoll des Glorieuses, puis Tromelin avant de revenir à La Réunion.

Cinq personnes participeront au projet : Ehoarn BIDAULT, Christian FONTAINE, Jean HIVERT, Frédéric PICOT et Rémy PONCET.